Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2007

Absent-minded me...


podcast
 

 

Il m’en est arrivé une belle hier.

Après le départ de TiNours, j’avais une matinée devant moi pour finir de corriger un paquet … d’enfants pas sages… LOL. Mais non, vous m’avez compris, il s’agit bien sûr de COPIES, komdab… On ne se refait pas. Le blues du prof, nia nia nia nia… Ceci dit, pas de « blues » du tout, non non non,  j’étais de très bonne humeur, j’en avais déjà fait la moitié lundi et mardi soir, en attendant  mes conseils de classe, je savais que tout serait prêt pour l’après-midi, moment où je devais les rendre à ma classe de BTS.

Je corrige donc, tout guilleret, de 9H à midi. Je rentre mes notes dans mon petit logiciel « Carnet de notes » (un grand copain celui-là, il calcule les moyennes à ma place et me rend toujours des bilans impeccables à imprimer en fin de trimestre. Pour un peu, il remplirait presque les bulletins à ma place ! Mais non, la technologie moderne n’en est pas encore là… faudra attendre 2020 pour ça. Mais patience, patience.). Donc, à midi, disais-je, je constate tout heureux que je ne suis pas à la bourre, que j’ai une grande heure devant moi pour manger et me détendre avant de filer au lycée. Ce que je fais, tranquillement, en feuilletant le Marianne de cette semaine.

J’arrive donc, comme d’habitude, 10 minutes en avance au lycée pour faire mes photocopies tranquillos. Comme il n’y a jamais de monde le mercredi après-midi, je sais que je n’attendrai pas. Les photocopieuses fonctionnent, je leur fais risette. Je sors de mon cartable le livre d’où est tiré le texte qui m’intéresse, et je lance une série de 25 copies. Pendant que le monstre turbine, je vais chercher un transparent pour réimprimer le sujet du devoir que je projetterai sur écran lors de la correction. Alors, ce sujet ?  Je me penche vers ma besace, et je m’immobilise…..

Le sujet n’est pas dans mon cartable.

Le sujet était dans une pochette spéciale.

La pochette n’est pas dans mon cartable.

La pochette contenait les copies corrigées.

Les copies corrigées ne sont pas dans mon cartable.

« …..Et où est passé l’ensemble, d’après toi, gros connard….. ? »

« Peut-être que l’ensemble est resté bien au chaud à la maison….. ? »

« Ca m’en a tout l’air… »

« MEEEEEEEEERDE ……. ! »

 

Devant ma photocopieuse j’avais l’air d’un con, ma mèèère, devant ma photocopieuse j’avais l’air d’un con ….

Bon. Ne paniquons pas.

Deux options s’offraient à moi :

1) Faire cours en impro sur le texte que je venais de photocopier. Très mauvaise solution. Je n’avais pas ma préparation, qui devait d’ailleurs être retravaillée d’ici la semaine prochaine. Et je me voyais mal tenir deux heures sur ce texte-là. Faut varier les activités.

Qui plus est, je n’aurais donc pas pu rendre le devoir comme je l’avais promis, et ça, j’aime pas.

2) Retourner en catastrophe à la maison (j’habite heureusement à 10 minutes en voiture du lycée) mais comme il était déjà presque 13h30 ça voulait forcément dire que je serais en retard de 20 minutes.

J’ai tout de même choisi la deuxième solution. Comme les étudiants de ce BTS sont sérieux et gentils, et que j’en avais vus quelques uns en arrivant, j’ai rassemblé mon bordel, piqué un sprint, et je leur ai dit de prévenir tout le monde de m’attendre parce que « j’allais être en retard ». « Mais oui, aucun problème, ne paniquez pas » m’ont-elles répondu aimablement (C’est vrai qu’il faisait un temps splendide, et que personne n’était pressé d’aller s’enfermer en cours). J’ai tout de même joué aux 24h du Mans (autre coup de bol, le mercredi après midi est moins chargé car pas d’école pour les petites classes), suis rentré chez moi comme un diable furieux, j’ai copieusement insulté la pochette qui m’attendait en ricanant sur mon bureau, et j’ai refait le trajet en sens inverse, pour démarrer mon cours à 13h50 montre en main. OUF. J’ai bouffé 10 minutes de la récréation à 15h30 pour compenser (en partie) le temps perdu sur les 2H. Là non plus, ils ne m’en ont pas voulu, apparemment. Braves petits.

Je n’ai tout de même pas eu le courage d’expliquer aux étudiants la raison GROTESQUE de mon retard. Je me serais couvert de ridicule. Quand je leur avais demandé de m’attendre, j’avais prétexté « une urgence ». Personne n’a osé me demander de comptes, heureusement. A part ça je me sentais con, mais CON…..

Ca ne m’était jamais arrivé avant.

Ca y est, je vieillis.

C’est terrible.

C’est horrible.

73df9b2cc424a0ea16340bff1d29bdd0.jpg

08:45 Publié dans Boulot | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : Boulot, oubli, mémoire, lycée

Commentaires

Bah, fallait leur dire la vraie raison, ils auraient compris, ça arrive à tout le monde ! surtout à eux non ?

Écrit par : any | 06/12/2007

@ Any : à eux oui, à moi NON. Je tiens à rester irréprochable, au moins en apparence. C'est pas de l'hypocrisie, c'est tactique. Si j'avoue ce style de faiblesse, ensuite je n'aurai plus jamais le droit d'engueuler un élève qui a "oublié" son devoir parce qu'on me ressortira immédiatement "Oui mais vous-même, le jour où..." NON NON NON NON NON.....

Écrit par : Lancelot | 06/12/2007

Suivant le célèbre proverbe : "Qui n'a pas de tête a de bonnes jambes".

Ca n'est pas une histoire de vieillesse, petit canaillou ! Tu as aimablement "zappé" dans ton joli petit post THE question : mais à quoi pensais-tu en partant de chez toi ?

Entre "je feuilletais Marianne" (en tout bien tout honneur, à moins que son nom soit plutôt "Honcho") et "J'arrive donc, comme d'habitude", il y a un trou dans votre emploi du temps cérébral très cher...

Écrit par : panama | 06/12/2007

@ Pan' : Corollaire au proverbe : les culs de jatte ont-ils tous un QI de 500 ?

Je ne me souviens plus à quoi je pensais en partant de chez moi, mais c'était sûrement à TOI : tu es le seul à pouvoir me faire oublier mon travail.... "You are the sunshine of my life..."

"Honcho"... ! LOL ! J'ai passé l'âge ! J'ai été un grand consommateur et colleur de pages à une lointaine époque, mais ce n'est plus digne de moi tout ça... D'ailleurs quel intérêt d'aller payer 3 ou 4, ou 5 euros (je ne suis plus au courant des tarifs, d'ailleurs ça existe encore "Honcho"...? Y avait "All Man" qui était pas mal dans le genre, aussi, lol...), quel intérêt d'acheter les magazines, donc, quand on peut aller mater gratuitement tous les beaux mecs à poil que l'on veut sur internet...? yuk yuk yuk...

Écrit par : Lancelot | 06/12/2007

Alors, je suis d'accord sur une chose, ne JAMAIS avouer à tes élèves que tu avais oublier leurs copies (ce n'est pas seulement une question de fierté personnelle, mais une question d'autorité "a priori", tout à fait d'accord avec toi). Ensuite, tu as eu de la chance de tomber sur des BTS et non pas sur des élèves à la Any, qui lui le pôvrounet doit plutôt battre constamment le rappel que signaler qu'il sera en retard. Enfin, quand j'étais au Lycée, j'avais Mme B qui traversait la cour sans véritablement donner l'impression qu'elle savait où elle allait. Ce que je veux dire, c'est que un prof lunaire, c'est hyper séduisant.... Alors un petit créneau entre Noël et Jour de l'An?

Écrit par : L'Elephant | 07/12/2007

@ mon Elephant préféré : je préfère ne pas être "hyper-séduisant" et être "solaire" plutôt que "lunaire", LOL ! Mais non, c'est très prétentieux ce que je viens de dire. Je suis juste un prof "TerràTerre" qui essaie de faire son boulot du mieux qu'il peut. Voilà, c'est ça. Ni Lune ni Soleil. Juste notre bonne vieille Terre sur laquelle je me tiens solidement planté pour faire mes petits cours de petit prof.

A Paris, c'est hyper-serré. On arrive le 31 après midi et on repart le 3 au matin. Mais il y a peut-être quelque chose à tenter dans le courant de la journée du 2 si tu es visible ? On peut communiquer par mail pour discuter de ça si tu veux. Page d'accueil de mon blog : en bas à gauche, rubrique "lancelot", j'ai mis mon mail dans "à propos". Bisous à toi.

Écrit par : Lancelot | 08/12/2007

Mais heuh !!! et moi aussi je serai à paris le 2 janvier ! Tenez moi au courant si je peux m'incruster !

Écrit par : any | 09/12/2007

@ Any : ah mais moi je ne demande pas mieux, mon grand ! D'une pierre trois coups ! Génial si ça peut se faire le 2 janvier !!!! Mais faut demander à Msieur l'Eléphant... c'est lui le Parisien, c'est lui qui centralise (même si le pot n'a pas lieu chez lui...). Alors, alors ???

Écrit par : Lancelot | 09/12/2007

Tu sais, je suis à 12 bornes de paris !
ça serait chouette !
:-)

Écrit par : any | 10/12/2007

Bon, on va arranger ça par mail, alors... Le mien tu l'as dans mon blog. Page d'accueil, en bas à gauche "lancelot" puis "à propos".
Bisous, je suis super-content moi aussi si ça peut se faire !!

Écrit par : Lancelot | 11/12/2007

Les commentaires sont fermés.