Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2007

La dinde de Noël

C’est moi.

Chaque année, TiNours et moi avons l’habitude de fêter Noël deux fois : une fois en tête à tête, tranquillement tous les deux (ça se passe généralement vers le 21-22 décembre, avec échange de cadeaux, repas chinois –une tradition à nous !- musique d’ambiance, gros câlins, etc etc) et une fois en famille avec mes parents, frère,  sœurs, neveux, nièce et toute la smala.

Comme mon Nom’ à moi aime bien Pavarotti, un de mes cadeaux pour lui, cette année, était un coffret hommage qui était sorti après la mort du chanteur, il y a quelques mois. Je l’avais acheté à l’« espace culture » comme ils appellent ça pompeusement, de la galerie marchande.

Hier soir, après avoir englouti notre bon repas, on déballe nos cadeaux mutuels, on se fait des papouilles au milieu des papiers et des rubans, et puis, avant le dessert, on se dit que Luciano, ce serait bien en musique d’ambiance.

On enclenche donc le premier CD : zut, il ne marche pas. On insiste, on fronce les sourcils, que se passe-t-il ? Pendant que TiNours va essayer de le passer sur l'autre chaîne stéréo, j’enclenche le CD2, qui lui fonctionnait très bien, ainsi que le 3 d’ailleurs. Mais le CD1, lui non, il ne passe nulle part. Merde, mais c’est chiant, ça...? Enfin bref pas grave, comme les magasins sont ouverts ce dimanche, je le leur rapporterai avec le ticket de caisse en leur demandant de me l’échanger.

Ce matin donc j’arrive en pleine cohue du 23 décembre et j’attends que le mec de l’accueil au rayon disques soit disponible. Il était en train d’essayer de faire fonctionner la billetterie de l’ordinateur pour une dame devant moi et ça ne marchait pas. J’ai eu le temps de le détailler tranquillement, de me dire qu’il était positif à 100% au test « Y a-t-il un pédé dans l’avion ? » et de loucher sur son badge pour lire son prénom, Emmanuel, ça peut servir. Il était charmant d’ailleurs, joli minou brun de 28-30 ans. Un seul défaut, il avait mauvaise haleine. Enfin ça arrive à tout le monde, ce genre de désagrément, et je ne prévoyais pas de lui rouler une pelle comme ça devant tous les clients.

Arrive mon tour. Il tapote son clavier pour voir s’ils ont encore ce coffret en magasin. Non. Il me dit alors qu’il va falloir que j’en choisisse un autre ou bien que j’attende qu’ils en reçoivent, ce qui prendra bien 10 jours. Devant mon air désolé, il m’accompagne au rayon classique pour essayer de trouver un coffret Pavarotti qui se planquerait peinard incognito, mais bien sûr c’est niet. Alors il prend mes coordonnées pour me recontacter quand ils en auront un. Et puis il me dit « Remportez quand même le coffret original, vous le ramènerez en venant chercher le 2°. » Enfin, il jette un coup d’œil au boitier : « Alors c’est lequel qui ne fonctionne pas ? le DVD ? »

Moi (tête de paysan de la Lozère à qui on demande s’il lit ‘Vogue’) : « Quel DVD ? »

Lui « Ben le 3°, c’est bien un DVD, non ? »

Et là j’ai atterri. Les brumes se sont dissipées de mon cerveau brouillé par le sublime Sauternes que j’avais lapé hier soir en apéro.

C’est pas un coffret 3 CD, c’est un coffret 2 CD + 1 DVD.  C’était écrit sur la pochette, d’ailleurs.

Emmanuel, comme un soleil, me regardait d’un air goguenard en battant des sourcils et en minaudant. Il est des moments dans la vie, où on se sent très seul, vous savez. J’avais le choix entre le violer sur son ordinateur en lui gueulant de ne pas se foutre de ma gueule parce que le client a toujours raison, ou bien de me confondre en excuses et de battre en retraite, la queue entre les jambes.

J’ai choisi la deuxième option évidemment. Est-ce que vous croyez qu’il va profiter du fait qu’il possède mon numéro de téléphone maintenant pour me rappeler en pleine nuit et me murmurer, d’une voix lascive, qu’il aimerait bien écouter du Pavarotti en me serrant très fort la main, et la suite au prochain numéro……. ?

 

Commentaires

C'était à la Fnac locale non ? Un vrai nid à PD comme touts les Fnac (surtout le rayon musique classique).

Ca nous est tous arrivé cette histoire là. Passer pour une conne (blonde) c'est moins grave si en face on a sa petite satisfaction lubrique...

En parlant de lubricité, j'ai bien noté que tu parlais de "papouilles" avec Tinours et de "violer" pour le petit serveur.

Tu devrais faire le contraire, tu ne crois pas ?

Bises à tous les deux. Et Joyeux Noël !

Écrit par : panama | 23/12/2007

@ Pan' : Ce n'était pas la FNAC. Depuis la multiplication des "Virgin", j'y mets de moins en moins les pieds, à la FNAC, SURTOUT au rayon livres-disques !!! J'y ai jamais trop remarqué de pédés parmi les vendeurs, par contre qu'est-ce qu'ils peuvent y être DESAGREABLES, et MEPRISANTS avec les clients ! Je m'y suis frité le chou au moins 2 ou 3 fois avec ces petits cons et leurs airs supérieurs. Maintenant je les supporte plus, je les zappe.

Je ne VIOLE pas TiNours, c'est le contraire. c'est ça, nos "papouilles" (version avec décodeur). Voilà qui va alimenter tes phantasmes pour les fêtes de Noêl, mon Grand. ça t'en bouche un coin hein....?

Bonnes fêtes à vous deux aussi.

Écrit par : lancelot | 23/12/2007

On va dire que l'émotion trouble parfois les sens... Joyeux Nawel preux chevalier et à la nouvelle année!!! biz

Écrit par : L'Elephant | 23/12/2007

@ l'Elephant : Merci mon grand, à toi aussi ! A très bientôt...

Écrit par : lancelot | 24/12/2007

Les commentaires sont fermés.