Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2007

CLOSER sur les copains de la blogosphère

Voilà quatre mois que ce blog est ouvert. Même si je n’ai reçu aucun César pour ça, je me sens « encore tout petit » (comme ils disent en général, lors de cette cérémonie ridicule),  devant la plupart des copains qui ont le leur depuis deux, voire trois ans !

Petit bilan :

C’est difficile de trouver des sujets intéressants au quotidien, ou alors de transformer en note marrante un évènement banal qui surgit dans une journée. Pour l’instant je résous le problème en me disant que s’il n’y a rien, faut se taire. En général, quand on se force à écrire des notes ‘peu inspirées’, ça se sent tout de suite à la relecture. C’est une sensation que je déteste, après coup. Mais j’ai un autre principe (qui vaut ce qu’il vaut) : je n’efface pas. Tant pis si une heure, une semaine, un mois après (quoique je relise rarement si tard)  ça ne me plaît plus. Ca y est, ça y reste. Le blog doit être le témoin, la trace, de ce que j’ai pensé, vécu, à l’instant T. Que ce soit bon ou mauvais.

L’aspect positif des choses, c’est que ce côté artificiel de « la note  à pondre » nous oblige (enfin moi en tout cas) à examiner notre vie pour la transformer en petit texte bien léché, dans la mesure du possible. Comme on se redonne un coup de peigne avant de sortir acheter le pain. Et de fait, il m’arrive aussi (de façon très modeste et timide, bien sûr, mais ça m’arrive tout de même) d’essayer de transformer mes actes au quotidien, à l’autre extrémité du cycle-blog : « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de beau ce week-end pour avoir des choses marrantes à leur raconter ? » Ca marche, ça ne marche pas, mais ça m’oblige (un peu) à me botter le cul, à me remettre en question. C’est peut-être artificiel, mais, je le répète, c’est positif.

Les copains du blog.

C’est le meilleur de tout dans mon bilan. Je suis content d’avoir établi des liens avec vous tous, qu’auparavant je lisais, mais que je ne touchais pas. Et puis peu à peu des liens se nouent. C’est comme de se mettre à parler avec des personnages de romans qu’on aime bien.

Merci à Pan’ pour sa gentillesse, ses blagues, cette longue correspondance régulière que nous avons eue par mail interposé. Tu m’emmènes au Costa-Rica ? Histoire que je flanque ton ipod bourré de musique de StEtienne dans un fleuve pendant que tu ne regarderas pas parce que tu seras trop occupé à pagayer… gniak gniak gniak… mauvaise graine que je suis…

Merci à Any pour cette complicité entre membres de la ‘grande famille’ de l’EN (rions un peu), pour ses notes que j’ai toujours envie de commenter sur son blog, parce qu’elles me laissent rarement indifférent, parce que je me retrouve si souvent en elles. Alors, rendez-vous le 2…. ?

Merci à Chickenbaby qui me fait toujours tordre de rire avec son humour à tous les virages, pour ses lignes remplies de bonne humeur à chaque fois (« Carla et Nicolas : les ‘Marilyn et John du pauvre’ » : OUAAAFFF si tu savais le nombre de gens à qui je l’ai ressortie depuis, celle-là…). Bisous à Kevin, et ne les écoute pas, tous tant qu’ils sont, il est à croquer ce petit, tu as bien raison de le câliner !

Merci à l’Eléphant pour ses notes qui me font toujours réfléchir, remettre certaines choses en question, sur la vie, les ruptures, la famille. Avec toi aussi, alors, rendez-vous le 2 ? J’ai hâte j’ai hâte !

Merci à Orpheus : quelle pointure celui-là. Ce que j’ai pu aimer ton blog à l’époque où tu y écrivais. Mais bon, tu nous as promis que ce n’était qu’un au revoir mes frères. On sera patients. Et puis à cause de toi maintenant, je n’écoute plus Annie Lennox de la même oreille. Alors, rendez-vous quand…. ? Jièm et toi passez quand sur Montpellier ? J’attends j’attends j’attends !

Merci à Joss et Andesmas pour l’émotion véritable et très sincère que vous avez suscitée en moi il y a quelques semaines. Je penserai à vous deux le 28, et faites un bisou à bébé Nicolas pour moi !

Sans oublier bien sûr tous les autres : Toony, TarValanion, Chondre, et Rouge-Cerise, et beaucoup que j’ai peut-être oubliés, excusez-moi, certains ne se doutent sûrement pas que je fais partie de leurs fans énamourés, mais si mais si !

Allez, pour les fêtes de Noël j’ai envie de vous faire partager un extrait d’un album de Barbra que j'aime beaucoup (Christmas Memories, sorti en 2001). La chanson ‘Closer’ (rien à voir avec le magazine, ahahah, je parie qu’après le titre de cette note, vous vous attendiez à des révélations indiscrètes sur vos propres vies, z’êtes déçus, hein.. ???), cette chanson, donc, me fait penser à vous tous dont je me sens si proche dans le virtuel, malgré la distance imposée par le réel. Si ça vous saoule, vous pouvez zapper, je ne vous en voudrai pas (et surtout, je ne le saurai pas, lol !)

Bonnes fêtes à tous.


As close as the sea is to the seashore
The tide still rises twice a day
That's just the ocean's way of getting closer

Closer
As close as today is to tomorrow
At
midnight they can finally touch
‘Cause every minute brings them that much closer
Closer
So on this silent night
I call your name
And suddenly all time and space between us disappears
I see your face in firelight
I hold you close in memory
And even though I know you're gone
I know you're here
As close as the glow is to the ember
You've always been a part of me
Now living in my heart you're even closer
Closer.
I see your face in firelight
I hold you close in memory
And even though I know you're gone
I know you're here....
As sure as there's snowfall in December
Your love lives on in everything
Summer Winter Fall or Spring
Every thought of you will bring us closer

Closer
The distance may be large or small
Someday I pray that we may all be
Closer.
Closer…

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : copains, blogosphère, barbra, noël

Commentaires

you're welcome and you can bet on it for Jan. 2nd

Écrit par : L'Elephant | 24/12/2007

merci à toi pour le temps passer à parcourir tes lignes.

et joyeux noooëëël !

Écrit par : Joss | 24/12/2007

@ Lanc' : je t'emmène partout où tu veux : au Costa Rica, dans l'Aven du Danger, à St Tropez et même en enfer si ça te dit ! Faudra juste me suivre les yeux fermés, et ne pas avoir peur des crocodiles, des gouffres amers et des démons vengeurs.

Et sache QUE JE N'AI PAS d'IPOD ! Non mais, j'ai un Walkman Sony, mÔa monsieur, car on ne peut pas faire toujours comme tout le monde. Les Mac c'est le truc de MonMinou.

Bises à tous les deux.

Écrit par : panama | 26/12/2007

@ L'Elephant : see ya then

@ Joss : merci et gros bisous de fin d'année à vous partager, les petits ! Sans oublier le bébé !

@ Pan' : Tu sais bien qu'en ta compagnie je n'ai peur de rien, sauf de la fermeture de ton blog. Quel beau cadeau de Noël tu m'as fait là... J'ai eu du mal à contenir ma joie dans le commentaire que je t'ai laissé, alors j'ai préféré faire sobre, en me disant que tu comprendrais...
I love you but I hate you... Happy, dear....?

Écrit par : lancelot | 27/12/2007

bizbiz

Écrit par : orpheus | 05/01/2008

Les commentaires sont fermés.