Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2008

De tout et de rien, en 6 minutes

d58237956b4140411de5489df914ed26.jpgMinute boulot : la rentrée a eu lieu hier : valse des vœux et des bisous. Pour les classes, je présente toujours mes « bonne année » collectivement (je m’abstiens toutefois de consacrer 5 minutes de cours à un grand « brassage-embrassades », ça ferait désordre…). Pour les collègues, il y a ceuzécelles que ça fait très plaisir de bizouter en début d’année (« Alors, comment ça va ? » « Les vacances se sont bien passées… » « Oui, moi aussi, c’est la rentrée qui est dure ! » ) et puis il y a ceuzécelles qu’on préfèrerait éviter pour pas être hypocrite, mais on passe quand même l’épreuve du tendre smack (féminin en général) ou de la virile poignée de main (masculine en général). Par exemple au proviseur : « Tiens !! Bonjour !!! » (comme si c’était un évènement extraordinaire de le croiser là) « Mais bonne année à vous aussi ! » (ce qu’on peut s’en moquer de son année…). Enfin. Ca fait partie des civilités qui permettent de vivre en bonne harmonie, et, même si c’est un peu surfait et artificiel, on s’y prête de bonne grâce…

 

Minute météo : Comme prévu, le beau temps est revenu avec le retour du travail. A preuve : photo du mêmeec47fd9ce73a9abee9f756d31201b6de.jpg endroit prise à la même heure aujourd’hui (histoire de prouver mon honnêteté à certains Parisiens qui doutent et qui osent narguer….).

Bon, même si j’aurais préféré un ciel bleu en vacances, je vais quand même pas me plaindre du retour du beau temps, hein ! A condition qu’il se maintienne jusqu’à samedi soir, y a fiesta chez TiNours et Lancelot. En quel honneur… ? La suite au prochain numéro….

 

Minute souvenir : Ce matin j’ai racheté une machine à laver : qu’est-ce qu’une information aussi niaiseuse vient foutre dans mon blog ? Ben, ça m’a donné l’occasion d’une petite crise de 9e8fca0e2c537f41b577ea7bbb2758d6.gifnostalgie. La précédente machine nous a lâchés au début des vacances de Noël, dans un affreux grincement de ferraille et une immonde odeur de grillé… Bon, c’était prévisible, depuis quelque temps elle battait sérieusement de l’aile, et puis elle avait fait son temps, la brave Mémère, elle avait 14 ans ! Et c’est là que je me suis souvenu qu’on l’avait achetée au début de notre deuxième année de vie commune, TiNours et moi, parce qu’on vivait dans un petit appart de 40m2 où il était impossible d’étendre le linge, et qu’on avait besoin d’un sèche-linge aussi… et que, acheter les deux ensemble, au début c’était trop cher pour nous… alors on avait patienté, histoire de remplir le bas de laine… et pendant un an on était allés à la laverie… tous les samedis… (Vous avez lu « Sans Famille » d’Hector Malot… ?) C’était très chiant mais à chaque fois que je me remémore cette époque, un sourire me vient aux lèvres. Malgré la galère des problèmes matériels, on était toujours heureux parce qu’on était toujours ensemble.

Nous le sommes toujours (ensemble et heureux) avec tout de même moins de galères financières au quotidien. On peut se permettre aujourd’hui de se racheter une machine à laver sans lancer un Téléthon pour ça. Merci à la vie. (Vous avez vu « La Splendeur des Amberson » d’Orson Welles ?)

 

Minute désespoir : alors il paraîtrait, d’après certains, que j’ai bonne mémoire parce que je me souviens de ce qui a été dit ou écrit au détour d’un blog (pas le mien). Hélas, j’en avais déjà parlé dans une précédente note : mes neurones sont très très forts pour emmagasiner des infos sans importance aucune (même si c’est capital de775983c709ac0386b53471eaf1b8269e.jpg savoir qu’Anydris est fan de sushis japonais) mais elle me fait défaut pour les choses importantes, par exemple quand j’oublie lors d’une réunion (occasion unique car elle tombe tous les 36 du mois) de donner les cadeaux que j’avais achetés pour cette occasion ! J’avais pas voulu participer au Nawel des bloggueurs, j’ai donc voulu organiser mon « Epiffany des bloggeurs » ! Tout raté. J’ai donc dû avoir recours à la Poste, et ça a été la boulette numéro 2 (je cumule !) parce que les bouquins que j’avais choisis pour l’Elephant, il les avait déjà lus ! Tout faux. Pire que Chantal Goya au soir de son « Jeu de la Vérité ». Alors ma mémoire et mes intuitions-cadeaux, hein, elles auront bien besoin d’un bon coup de dépoussiérage pour 2008. Tiens, en vlà une qu’elle serait bonne, de résolution… A supposer que je sois capable d’y remédier quelque chose ! Quand on vieillit on vieillit. La suite au prochain numéro.

 

Minute ironique : vous souvenez-vous de Marco Franchetta, l’élève qui suscitait en moi de cuisantes interrogations… ? « Est-il homo ? » Réponse du miroir magique : « positif avec 0,0001% de marge d’erreur ». « Est-il intéressé par l’amélioration de sa moyenne d’anglais via de tendres chatteries ? » « Positif avec, disons, 5% de marge d’erreur » « Me fait-il des avances en raison de mon corps de rêve et de mon physique de jeune premier… ? » CLAC ! Là, le miroir magique vole en éclats….

e267713436dcb555d13a3214b05a3f95.jpgEh ben, je n’ai pas besoin aujourd’hui de recoller et de consulter Miroir mon beau Miroir : pour lui demander : « Marco Franchetta est-il crétin ? ». La réponse est OUI, sans aucun doute possible.

Lui : « Msieur, cet été je pars travailler à New York, j’ai une Tante (… ?...) là-bas qui m’accueillera. »

Moi : « Ah, c’est super, quel genre de boulot ? »

Lui : « Ah ben je sais pas encore, il faudra que je prospecte en cherchant sur place »

Moi (intérieurement) « Tu parles d’un plan foireux… », (verbalement)  « Ah… ce sera peut-être un peu court pour trouver un job d’été en arrivant là-bas en été alors… »

Lui : « Mais à New York ce ne sera pas l’été ... »

Moi : « Comment ça pas l’été ? Tu pars à New York ou en Australie ? »

Lui : « Ben oui, à New York, mais… mais…euh… »

Rideau sur cette scène pitoyable…. Il croyait que New York était dans l’hémisphère Sud… Heureusement que je ne suis pas son prof d’histoire-géo… Ceci dit, a-t-on encore besoin de cours d’H-G de nos jours pour savoir situer New York sur le globe…. ?

 

 

Minute politico-médiatique : aujourd’hui, conférence de presse de notre Nicolou national, à l’américaine justement, très « Djeun ». Il doit trouver que ça fait plus moderne, plus yéyé d’essayer d’imiter JFK en 2008. Enfin, il a beau essayer de copier les Kennedy, il n’arrive à ressembler qu’aux Grimaldi… Bref. Oublions la forme et concentrons-nous sur le fond :

-La publicité serait supprimée des chaînes TV publiques et les recettes manquantes seraient récupérées grâce à des taxes sur les chaînes privées… J’imagine d’avance les hurlements que cette fracassante déclaration va provoquer… avant qu’on n’ait un démenti catégorique… On commence à avoir l’habitude de leurs effets d’annonce… Pourvu que ça fasse du bruit, c’est l’essentiel. Peu importe la suite de l’histoire….

-Les 35 heures seront supprimées courant 2008 : ah bon… ???? Vlà aut’chose ! Qui est-il pour prendre seul 7d6c156972fe7c5200ca0ae42aeb6228.jpgune décision pareille, ou, en tout cas, pour décider seul de l’annoncer… ??? Encore une fois, j’ai l’impression qu’on vit sous le règne de Louis XIV…

-Et bien sûr, on n’a pu échapper à la question FONDAMENTALE pour l’avenir de la France de la DATE son futur mariage avec Carla (cette nana, il y a des mauvaises langues qui disent qu’elle n’a pas de voix, je ne sais pas comment ils peuvent dire ça, on ne l’entend pas…). Il a répondu, hilare « De toute façon, quand vous le saurez, ce sera déjà fait ! ». Ah ben MERDE ALORS !!! Quel chien !!! Il ne joue pas le jeu !!! Moi qui avais déjà prévu de me poster avec mon Kodak polaroïd à la sortie de la chapelle de Trifouillis Les Founettes, pour immortaliser ce bel évènement et le coller dans mon album, juste entre le mariage d’Eva Longoria et celui de David Beckham ! Vraiment pas chic le Nicolou…

 

19:35 Publié dans Mes humeurs | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ma vie, actualités

Commentaires

je rêve d'avoir un jour le même genre de souvenir de machine à laver :-D

Écrit par : Joss | 08/01/2008

Salut!

Un grand merci pour tes voeux. Je suis désolé de ne pas avoir répondu avant mais je suis overbooké. D'où le manque d'actu sur mon blog dailleurs.

Je t'embrasse @ bientôt

Écrit par : Toony | 08/01/2008

6 minutes de rigolade dès le matin comme ça, cela fait un bien extraordinaire!! merci beaucoup... bon et puis pour Marco Machin là, au moins on peut se dire qu'il ira non seulement à la découverte de lui-même, de sa "tante", mais aussi du vaste monde.... haut les coeurs!

Écrit par : l'Elephant | 09/01/2008

Pfiuo ! Quelle note !
Pour ton marco trucmuche, rien n'est perdu. J'ai un élève qui place la France sur le continent africain...
Pour Sarkogling-gling, j'ai voulu zapper sa conférence de presse tellement je n'en peux plus d'entendre parler de lui. Manque de bol, on en parle partout de cette blablaterie pleine d'auto-suffisance. Donc je n'y ai pas échappé. Mais e ne commenterai pas plus sinon je deviendrai vulgaire.
Et pour le CD, encore merci !!! Il est bien au chaud dans mon auto radio, je découvre et j'aime beaucoup !!!!!
Bizzz !

Écrit par : anydris | 10/01/2008

@ Joss : Ah le romantisme des Brandt et des Vedette ! Que d'histoires d'amour se sont nouées et défaites au-dessus d'un panier de linge sale, ou propre ! Ils devraient l'utiliser pour une campagne de pub, tiens ! LOL

@Toony : tu es tout excusé, petit scarabée... Gros bisous partout et encore une fois meilleurs voeux à toi aussi ! Bon courage pour le boulot !

@ l'Elephant : Marco Franchetta, je lui souhaite de se découvrir lui-même très vite, mais il risque de se perdre en consultant la carte routière, non...? Il a franchement pas l'air d'avoir inventé l'eau chaude...

@ Any : ne te gêne surtout pas pour être 'vulgaire' sur mon blog, mon Grand... Tant que ça m'est pas adressé... Si c'est vis-à-vis de Nicolou, tu seras absous d'avance dans cet espace-ci !
Question piège : quelle est ta chanson préférée sur le CD ? Moi c'est "Walking through the glass darkly". J'en raffole.

Écrit par : lancelot | 10/01/2008

Les commentaires sont fermés.