Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2008

Bac blanc, idées noires

 

Avant-hier, les terminales Y2 dont j’avais déjà parlé ici ont passé leur bac blanc d’anglais.

1662402366.jpgIls étaient surveillés par Monsieur Duc, un prof que je ne connais pas trop, mais qui, même à distance, ne m’inspire guère.

Hier ils m’ont expliqué qu’ils ont perdu un temps fou en début d’épreuve parce qu’il ne faisait que leur parler pendant la première heure. Pour finir, excédés, ils lui ont demandé (poliment) s’il pouvait cesser de les déconcentrer en leur parlant, et il leur a répondu ‘C’est votre faute, c’est vous qui me faites parler’…. Sympa…

Plus grave, Juliette, une élève de la clase, avait été inscrite en espagnol sur la liste alors qu’elle fait anglais LV1. Problèmes : 1) M. Duc ne disposait pas d’un sujet supplémentaire d’anglais. 2) Il refusait de la croire. 3) Elle a dû courir chez le proviseur adjoint pour expliquer1452954947.jpg son cas et récupérer un sujet. 4) Lorsqu’elle est revenue, M. Duc lui a réclamé un justificatif de l’administration ! Avec tout ça elle a perdu une bonne demi-heure de son temps, et bien sûr ne l’a pas récupéré en fin d’épreuve.

 

 

 

Les conditions de travail en examen (que ce soit en bac blanc ou en devoir surveillé) pour moi c’est sacré. J’aime arriver à l’avance dans ces cas-là pour préparer la salle, séparer les tables, poser les copies sur les bureaux, inscrire les instructions pour l’épreuve au tableau, etc. Quand ce préalable est assuré, les étudiants n’ont plus qu’à arriver à l’heure, s’asseoir, sortir de quoi écrire, leur convocation, et se mettre à travailler dans le silence. Point à la ligne. Voilà comment un réduit au maximum les risques d’ « incidents en cours d’épreuve » comme ils disent… Franchement, en s’organisant un peu, personne ne demande à personne de marcher sur la Lune….

 

 

 

Les histoires mesquines du quotidien des profs, ça fait toujours rire ou sourire.

Sauf que… par les temps qui courent, les conditions matérielles font que tous ces petits riens deviennent de plus en plus difficiles à assurer :

2043792096.gifLundi matin je me suis pointé au lycée à 8h pile pour récupérer les sujets et préparer la salle avant 8h30, début de l’épreuve. La secrétaire qui remet les sujets n’est pas arrivée avant 8h15… Est-elle à blâmer ? Le proviseur adjoint, qui normalement est chargé de l’organisation du bac blanc, se « déleste » de plus en plus sur les deux secrétaires, augmentant ainsi leur charge de travail, déjà excessive…

J’ai découvert en arrivant dans la salle qui m’était assignée qu’il fallait faire entrer 25 élèves dans une salle prévue pour 20. Soit je les faisais se serrer côte à côte (mais est-ce un examen ou non… ?) soit je séparais les tables et j’allais en piquer d’autres dans la salle à côté, ce que j’ai donc dû faire en catastrophe, en 10 minutes : aïe mon dos, aïe mes reins….

J’étais dans la même salle l’après-midi, pour surveiller une autre classe, et j’ai eu la bonne idée de consulter la liste des élèves au préalable : 28 ! Heureusement j’avais une heure de battement (que j’aurais pu employer, plus judicieusement, à corriger des copies…)  Non : rebelote : vas-y mon Lancelot, retourne chercher encore des tables supplémentaires à côté, ho hisse, ho hisse, aïe1592272249.jpg mon dos, aïe mes reins…. La salle ayant la taille d’un mouchoir de poche, je ne vous dis pas comme les 28 élèves en question étaient « quichés » !!! J’ai croisé les doigts pour qu’il n’y ait pas d’alerte incendie pendant l’épreuve : les tables débordaient de partout et obstruaient toutes les issues….

Lorsque j’en ai parlé plus tard à la seconde secrétaire qui avait fait la répartition des élèves dans les classes, elle s’est excusée en me disant « Je sais bien, qu’elle était trop petite, cette salle ! Mais je ‘bourre’ au maximum pour limiter le nombre de surveillants nécessaires -les profs donc- parce que les instructions sont d’éviter le plus possible que les profs ne fassent pas cours… ! » Certes. Avec la meilleure volonté du monde, on ne peut pas surveiller et faire cours en même temps. C’est évident….

1086495330.jpgSur ce, se greffent des erreurs de listing du genre de celle dont la malheureuse Juliette citée plus haut a été victime, et qui lui a fait perdre 30 minutes, et donc foutre en l’air (pratiquement) son épreuve d’anglais. Encore une fois, la secrétaire est-elle responsable, dans la mesure où on lui colle toujours plus de travail sur le dos, parce que les frais de personnel dans l’EN doivent être réduits au maximum et qu’il est désormais pratique courante de faire effectuer à deux personnes une somme de travail qui était à l’origine prévue pour 5…. ?

 

 

 

Evidemment, vu de l’extérieur, ces petits problèmes minables font toujours, soit, dans le meilleur des cas, sourire (il y a de quoi…) ou, dans le pire, s’esclaffer grassement. La valse des salles, des tables, des copies et des photocopieuses, ça 1699597746.giffait pas très « sérieux » si on considère ça en parallèle avec l’Hôpital où l’on manque de lits et de personnel qualifié, ou la Police, les pompiers, qui se font « caillasser » dans les quartiers chauds. Il n’empêche. On aboutit, ici comme ailleurs, à un malaise généralisé : « Putain quel foutoir… » une envie de baisser les bras : « Eh merde.. !» et, fatalement, à un dégoût des conditions de travail : « Pourquoi est-ce que je me casse le bol, au fond ? Je m’en fiche puisque ce n’est pas moi qui suis en train de me préparer pour passer le bac ! »

1977743604.jpgEh oui, mais… Je connais peu, très peu de profs qui, même excédés par ces problèmes matériels à la con, en viennent à tenir ce discours. On accepte de rogner sur notre temps libre, de faire du travail en plus,  de ‘dépatouiller’ (dans la mesure du possible) les élèves pour essayer de les entraîner au maximum. La fameuse histoire du lundi de Pentecôte qui est certes férié  mais qu’on doit, en tant que fonctionnaires « rendre » en travail supplémentaire, ça me fait bien rigoler ! Je ne veux pas jouer du violon, mais on en donne sans cesse gratos, des demi-journées supplémentaires ! J’ai des collègues en maths qui, pour ne pas perdre d’heures de cours, viennent régulièrement le samedi matin pour faire faire des devoirs de trois heures à leurs terminales (sans être payés). Lorsqu’en langue nous faisons passer des bacs blancs oraux sur nos demi-journées libres c’est à l’œil, et l’an dernier j’avais organisé 4 demi-journées d’examen en plus pour les terminales qui ont l’option anglais à l’oral, avec ma copine Miss B. Et là aussi c’était gratos…

 

 

 

Véridique : les craies dans mon lycée ne sont pas en accès libre. L’an dernier quand on en réclamait, le préposé notait le nombre de 952187606.jpg craies que nous avions demandé en face de notre nom…(cette année ils ne le font plus, ils ont dû avoir trop de remarques.). Mais j’ai une autre copine qui a connu pire : dans un établissement où elle avait été nommée à Meaux, en début de carrière, un jour elle avait eu besoin de craies de couleur. L’intendant lui demande pour quoi faire. Un peu interloquée, elle explique que c’est pour faire de la grammaire et mettre différemment en relief les divers constituants de la phrase (groupe nominal, verbal, prépositions etc) et l’autre lui rétorque, sans ciller : « Pourquoi ne faites-vous pas des ronds, des carrés, ou des soulignés, avec de la craie blanche uniquement ? ». Des fois que le dimanche matin elle irait revendre ses boîtes de craies couleur sur les marchés…. Véridique. VERIDIQUE.

 

 

 

1580377960.jpgPour fin mai on m’a demandé si j’accepterais de monter trois jours en Irlande du côté de Cork afin de faire, avec une autre prof (la responsable de la section) de la prospection d’entreprises pour trouver des stages à nos élèves de BTS. Pourquoi pas… Je vérifie mon planning, histoire d’être sûr d’avoir terminé les programmes de terminale d’ici là, et à ce moment-là, Catherine (la responsable) très gênée, me dit ‘il y a des pourparlers avec le Chef des travaux qui se charge de nos réservations de billets d’avion et d’hôtel là-bas, et l’administration voudrait savoir si nous accepterions de participer nous aussi aux frais du voyage, à hauteur de 200 euros… » PARDON ???? qu’il a dit le Lancelot… Ils s’imaginent qu’on va aller là-bas pour écumer les bars et s’éclater en dansant sur Dirty Linen… ? Qu’on nous propose trois jours de villégiature à Dingle pour la joie de nous voir revenir tout bronzés… ? Non mais je rêve… je rêve… Quelle entreprise privée aurait le CULOT de proposer une mission pareille à un de ses cadres en lui demandant de payer une partie des frais ??? Eh ben dans l’éducation nationale, on ose. Sans rougir.

 

 

 

Ce qu’il y a de plus dur dans ce métier, je trouve, ce n’est pas les rapports avec les élèves. Même avec l’administration. Avec eux (même si on tombe sur des cons), on peut composer et s’arranger pour arriver à progresser et faire du travail correct. Mais le plus difficile, c’est ce mépris, cette humiliation permanents dans lesquel on nous maintient. Officiellement, c’est toujours, du côté du Gouvernement, les déclarations à trémolos : « Les profs font un travail de terrain admirable, dans des conditions difficiles, et nous le savons, et blablabli et blablabla » (mais quand il s’agit de revaloriser nos salaires, le « terrain », il est miné, là.. tous aux abris !) Côté grand public, c’est  : « Oh moi je voudrais jamais faire prof, je sais pas comment vous faites pour supporter les élèves »…. mais le plus souvent on est affligés du ‘Syndrome Encore’ :  « Les profs ENCORE en grève » (au JT) « Ah, qu’est-ce qu’ils ont  ENCORE à manifester » et « Tiens vous êtes  ENCORE en vacances ? »

Réponse stéréotypée de Lancelot (je la pratique depuis des années, avec un franc succès ; à chaque fois, mon interlocuteur me regarde, les yeux ronds, sans savoir quoi me répondre, il ne s’attendait pas à ça) : « Mais oui, on a encore des congés.…. J’adooore. On glande toute l’année. Si tu savais ce que c’est bon de ne rien foutre. Vraiment je te plains d’être à ta place et je suis content d’être à la mienne, je n’échangerais mon boulot-plage pour rien au monde ». ( Tout ça dit sur un ton nullement agressif, mais très nonchalant et cool). Ca les sèche sur place. Ils s’attendent à des protestations et récriminations, et ils tombent sur un prof fainéant et qui assume, et qui revendique. Impossible d’engager un duel. Dossier clos.

 

 

440985097.jpg

On continue à supprimer des postes à tour de bras, on continue à vouloir nous en faire faire de plus en plus (stages obligatoires en entreprise, suivi des élèves hors période scolaire, nécessité d’heures de concertation non payées pour préparer des ‘cours en duos’ qui deviendront obligatoires en BTS…). A part ça, c’est sûr qu’on a la belle vie…


 

19:22 Publié dans Boulot | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : boulot, prof, bac

Commentaires

Alala ce fameux MEN.... ce commentaire restera en accord avec le devoir de réserve par lequel il me tient... Je te soutiens totalement.

"parce que les frais de personnel dans l’EN doivent être réduits au maximum", bibi n'aura peut-être pas son poste dès juillet :(

J'ai connu ces situations folklo parfois en tant qu'élève, étudiant (moins).

Pour avoir été du côté de l'administration du MEN également, j'avoue que l'attitude de certains collègues laissent à désirer: manque de compétence, manque de tact avec les personnels (les profs donc), manque d'implication. Heureusement tous ne sont pas comme cela et loin de là. Mais bon, il reste des progrès à faire...

Cela dit, certains profs ne sont pas faciles non plus dans leur rapport avec l'administration. Petit jeune tout serviable et motivé que je suis, je m'en prends plein la tête... D'ailleurs, si ca se trouve, Lancelot a déjà eu Damien au téléphone... ^^

Écrit par : Damien | 20/03/2008

Budget 2007 du MEN : 77 milliards d'euros.

Estimation 2008 si mes calculs sont bons et sans compter les règles parfosi bizarres que je ne connaîs pas dans leur totatilé, cela devrait tourner autour des 73 milliards d'euros. A vérifier néanmoins car baisser de 4 milliards me paraît gros.
http://www.performance-publique.gouv.fr/farandole/2008/lfi/pdf/DBGNORMALLFIMSNEC.pdf
http://www.performance-publique.gouv.fr/farandole/2008/lfi/pdf/DBGNORMALLFIMSNRA.pdf

Écrit par : Damien | 20/03/2008

Effectivement, les ENCORE de l'extérieur ne sont pas à la place de ceux qui vivent tout cela de l'intérieur. Comme dans chaque industrie ou activité. Pour l'Education comme pour la Recherche, ou d'autres fonctions régaliennes, on a plus tendances en nos jours libéraux à parler chiffres et rentabilité qu'efficacité et cohérence. le mot d'ordre dans ma boîte de communication c'est GROWTH and PROFITABILITY, papy président nous le sort à toutes les sauces, tout le temps, à chaque coin de couloir...

Écrit par : L'Elephant | 20/03/2008

"Quelle entreprise privée aurait le CULOT de proposer une mission pareille à un de ses cadres en lui demandant de payer une partie des frais ??? "

Ben j'en connais une qui te demande d'avancer TOUS les frais, qui te rembourse 6 mois plus tard quand tu te mets à insulter le comptable, et qui te dis que comme tu as dépassé le forfait journalier, tu ne seras pas remboursé intégralement. Non mais tu crois que dans le privé on nage dans le fric ? Pourquoi crois-tu qu'on demande systématiquement des avances sur frais quand on se déplace ?

Tiens en parlant de craies, c'est une des raisons majeures pour lesquelles j'ai toujours refusé d'être prof. Je déteste avoir les mains sales, et je ne supporte pas le contact avec les craies, qui me font tousser en plus. Z'avez pas encore des tableaux blancs ?

Écrit par : Panama | 20/03/2008

@ Damien : "D'ailleurs si ça se trouve, Lancelot a déjà eu Damien au téléphone" : tu as certainement raison, j'adoooore harceler les 'petits jeunes' au téléphone... Mais c'est pas pour les embêter, c'est juste sexuel... LOL
J'espère que ça ira pour ton poste en juillet, mon grand... Je croise les doigts pour toi !

Pour ce qui est des 4 milliards de bais(s)e : bah, ils trouveront bien quelques malheureuses options sur lesquelles rogner... Quelques vieilles biques latinistes ou profs d'arts plastiques vont voir leur quota d'heures diminuer... classique

@ l'Elephant : le drame avec le mot 'rentabilité' c'est que dans certains domaines il n'a STRICTEMENT AUCUN SENS. Mais de nos jours, quand tu dis ça, on pousse des cris d'orfraie et on te fait monter sur un bûcher...

@ Pan : En ce qui me concerne, les 200 euros qu'on me demandait, ce n'était pas une AVANCE sur frais (BIEN SUR que nous aussi on doit les avancer, les sous du voyage en Irlande, qu'est-ce que tu crois ???). Non, il s'agissait de sous qui devaient sortir de notre poche pour ne jamais la réintégrer. Une PARTICIPATION ! PAS une avance ! Comprendo ???
Quand aux délais de remboursement, ça sera sûrement de l'ordre de 6 mois pour nous aussi si on part. Quand je fais passer les examens en juin, j'ai de la chance si je suis payé de mes déplacements en décembre...
Et, de notre côté, il est bien évidemment HORS DE QUESTION de dépasser le maigre portefeuille qu'on nous aura alloué pour l'hôtel ou la bouffe. Ca, ça tombe sous le sens. Je crois même que la bouffe ce sera pour notre pomme...
Alors, mon Pan', ne te méprends pas sur mes propos, et arrête de sauter en l'air comme une pucelle à qui on a glissé une souris dans la culotte dès que je prononce les mots "public" et "privé"... Pas la peine de me demander : "Non mais tu crois que dans le privé on nage dans le fric ?" J'ai jamais dit ça. Mais je faisais un parallèle pour dire que, aussi bien dans le public que dans le privé, cette idée de faire PAYER pour aller TRAVAILLER, elle me révulse.

La craie : je m'en tape, je n'y suis pas allergique (heureusement). Quant aux tableaux blancs, oui , on en a plein, mais c'est encore pire parce que : 1) les feutres sont toxiques -faiblement mais ils le sont- 2) ils sèchent hyper-vite, même si on les rebouche 3) ils coûtent hyper-cher et on nous fait encore plus la gueule que pour des craies quant on en réclame 4) on s'en barbouille de partout aussi quand on écrit beaucoup au tableau, ce qui est mon cas. Conclusion : zéro sur toute la ligne pour les tableaux blancs et les feutres qui vont avec.

Écrit par : lancelot | 20/03/2008

je vais bien voir si mes questions sont retenues par le modérateur du chat live avec Xavier Darcos sur le Monde

http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46- href="mailto:0@2">0@2-823448,55-1024790,0.html
^^

Écrit par : Damien | 20/03/2008

Oula oui... ca me rappelle des coups de fil ca...

"Vous m'avez pas payés!!! On est le 2 du mois!" "Je serai payé quand?" "J'ai été payé mais j'exige de recevoir dans la semaine mon bulletin de paie!!! C'est pas possibles vous êtes des cons fénéants au Rectorat" :S:S:S ^^

Écrit par : Damien | 20/03/2008

@ Damien... donc tu travailles dans un rectorat... le tout est de savoir lequel... C'est reparti pour une nouvelle enquête d'Hercule Poirot sur blog, dans le genre de "Mais dans quelle ville vit Joss???" ;-))
PS : C'est pas moi qui appelle pour savoir si j'ai été payé ou pas... Je sais pas expérience que c'est pas la peine de se bagarrer pour ça, surtout au téléphone... stérile et improductif. Et puis, j'ai jamais eu de problèmes pour le virement du SALAIRE en soi, il faut bien le reconnaître. Les frais d'examen, c'est une autre histoire..... Mais là je prends mon mal en patience, sauf si le délai devient par trop alarmant... (plus de 8 mois, disons...)

Écrit par : lancelot | 20/03/2008

^^ Indices tu as quand même...

J'ai trouvé moi euh où Joss vit :P

Bah c'est que ca ne sert à rien de réclamer, les procédures etc. cela prend du temps et sauf oubli malencontreux, le tout est "toujours" en cours de traitement" hihi

Écrit par : Damien | 20/03/2008

@ Damien : Tes liens sur 'le Monde' ne fonctionnent pas (en partant d'ici en tout cas).
Pour Joss tu es plus fort que moi, j'ai pas trouvé les indices... Faut dire que j'ai pas cherché beaucoup... J'ai pas la patience, pour les devinettes...

Écrit par : lancelot | 20/03/2008

Dis, monsieur Lancelot, tu pourrais pas les faire un tout petit peu plus long, tes billets ?... Bon, je sais pas trop quoi retenir là, y'en a tellement. Ben si, que on vous fait travailler gratos, que pour désamorcer les discours anti-prof ou anti-gréviste, vaut mieux abonder dans le sens du contradicteur, que les tables et les chaises, c'est lourd, et que ça devrait te valoir deux ans sur ta retraite, et que le lundi de Paques, c'est comme le lundi de Pentecôte : il est férié, sauf qu'il est pas à rattrapper... j'ai combien, M'sieur ?

Écrit par : Oh!91 | 20/03/2008

@ Oh!91 : Tu te moques, toi.....? Quand je pense que j'ai discuté une heure ce soir le cas de Seiji avec mon mari (un spécialiste), tout ça pour vous... on m'y reprendra à chercher à rendre service aux gens...
-et même pas 'à demain matin' (sniff)
Bon week-end de Pâques...

Écrit par : lancelot | 21/03/2008

Oui je ne sais pas pourquoi cela ne marche pas :S Mais si vous allez sur le site du Monde vous trouverez sans souci :)

Écrit par : Damien | 21/03/2008

Je dirais même : bac blanc, idées noires, et colères rouges...
Je compatis, collègue, et je suis entièrement d'accord avec toi. Un exemple, moins important, mais tout de même révélateur dans mon établissement: il faut se battre avec l'administration lorsque l'on veut simplement récupérer un pc portable pour son cours, comme si l'administratif avait des droits sur le pédagogique... Toujours obligé de se justifier, toujours implorer et quémander... Pff... Vivement la retraite :-p

Écrit par : Andesmas | 21/03/2008

hihi dans combien ?

je suis en pleine étude du projet de loi relatif à la mobilité et aux parcours professionnels dans la Fonction Publique. Une reconversion?

ps: y a que des profs ici ou quoi :S ^^

Écrit par : Damien | 21/03/2008

et un prof de plus ! un ! enfin, moi, je suis cépéheu. Mais pareil que pour vous, je dois me prostituer pour avoir une ramette de papier, j'attends un téléphone qui marche depuis plus d'un an, et, désespéré, j'en ai acheté un. A la rentrée, n me sucre un poste de surveillant. Et on me demande de remplacer une prof pour des curs (j'ai une double casquette), pour la gloire.
A la limite, quand c'est pour moi, je m'en moque, mais quand ça touche les élèves, là, j'explose. Exemple : une élève gentille mimi comme tout vient me voir après une absence d'une semaine car elle était malade. Elle me demande si je peux phtocopier les cours qu'elle a manqué sur le classeur de sa copine. La démarche est assez rare pour que je me jette sur la photocopieuse. Mais c'est sans compter sur la gestionnaire, qui, passant par là me demande ce que je fais. Je lui explique. Et elle de me répliquer : "ah non hein ! le budget photocopie n'est pas extensible ! c'est 20 cts la photocopie pour les élèves!!!" La pauvre, je crois que je lui ai fait peur !

Écrit par : anydris | 22/03/2008

@ Andesmas : il te reste une solution : utiliser ton PROPRE pc portable. A condition, évidemment, que tu en aies un... "Comment, vous n'en avez pas???" (dixit l'IPR avec un regard outragé). C'est bien la peine qu'on nous paie des sommes folles......
Oh, pour la retraite, mon grand, t'es comme moi... N'y pense pas trop, t'as encore longtemps à attendre... c'est une idée que j'occulte tant que je peux sinon le chemin qui reste encore à parcourir avant me déprime....

@ Damien : Eh oui, j'ai ouvert un club...

@ Any : AAAAAHHH.... Te revoilà toi ??? ENFIN !!! Tu sais que je commençais à me faire un peu de souci depuis le temps que je t'avais pas revu ici et que je me demandais même si tu me faisais pas un tout petit peu la gueule...? Me voici rassuré....
Réponse à faire à la gestionnaire mal baisée : "Et ma main dans la gueule, elle est pas extensible....?" ;-))

Écrit par : lancelot | 22/03/2008

bon... CPE, Profs, manque plus qu'un IA-IPR, SASU, AASU ou SGASU laisse un comm et je me croirais vraiment au boulot lol...

Alalala, les questions de budget... je comprends les revendications des "usagers", mais je comprends également les avertissements des gestionnaires. Non, non, je n'aspire pas du tout à un poste à Bercy.... ^^

Écrit par : Damien | 23/03/2008

Ah bon...? Tu es sûr..? Petit cachottier, ce n'est pourtant pas ce que tu racontais ici :
http://neufmois.wordpress.com/2008/02/25/at-last/

Écrit par : lancelot | 23/03/2008

rooo chut!!! -_-

Écrit par : Damien | 23/03/2008

En meme temps, c'est ke le bac blanc... Pourkoi tu te defonces autant pour un truc n'est k'une évaluation de gens ? Instruire, je vois bien l'intérêt. Mais évaluer, c'est nase. Ca fait ke détruire des gens ki mettront des années à s'en relever.

Écrit par : wajdi | 23/03/2008

@ Wajdi : C'est vrai. Notre société est remplie de gens 'détruits' ki s'en sont jamais relevés d'ailleurs. C'est terrible. Affreux.

Écrit par : lancelot | 23/03/2008

"Instruire, je vois bien l'intérêt. Mais évaluer, c'est nase. Ca fait ke détruire des gens ki mettront des années à s'en relever."

Pourquoi ? Car évaluer c'est mettre les gens face à eux-mêmes? Bah oui. Certes ca peut détruire, et je le sais personnellement aussi, mais ca peut tout autant booster. Crois-moi.

Après si les gens refusent de savoir qu'ils sont nuls pour vivre dans l'illlusion... Le système d'évaluation est pas si mal que ca je trouve.

De plus, l'évaluation ne donne qu'une photographie correspondant à une question donnée, à un instant donné, dans un contexte donné.

Écrit par : Damien | 23/03/2008

@ Damien : Chut... calme toi, mon grand... je crois que tu perds ton temps, là... C'est pas la peine... crois-moi...

Écrit par : lancelot | 23/03/2008

mais heu !!! c'est pas parce que je me fais discret que je ne te lis plus bonhomme !!! j'ai tout lu de tes billets ! j'en louperais pas un ! et même que je te bise ! là, tu vois, je ne te fais pas la gueule !!!
Sinon c'est quoi ce nouveau débat sur l'évaluation ?

Écrit par : anydris | 24/03/2008

@ Any : mais rien, aucune importance... Tu sais bien que les pratiques scandaleuses des notes, des devoirs écrits, et des examens devront fatalement disparaître à court terme... C'est Doc Gynéco qui l'a dit. Et comme c'est un pote à Nicolou, il va sûrement suivre ses conseils et imposer une réforme en ce sens...

Plus sérieusement, tu ne savais pas qu'ici, sur ce blog, c'est le camp des travaux forcés ?? Quand on LIT il faut COMMENTER ! AH MAIS ! T'as intérêt à repasser toutes mes dernières notes sur lesquelles tu n'as pas laissé de commentaire et te mettre à bosser ! Copies à rendre avant ce soir minuit, sinon c'est fessée cul nul ! Devant tous les autres bloggeurs de la classe ! Au boulot, vite, sale mioche...

Écrit par : lancelot | 24/03/2008

tu peux aussi ne pas bosser et affronter la sanction si tu veux ^^

Écrit par : Damien | 24/03/2008

Les commentaires sont fermés.