Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2008

Décrypté !

1771581140.JPGAvant-hier s’est éteint, à 84 ans, un des derniers dinosaures d’Hollywood, Charlton Heston. Moïse bien mec à la machoire carrée, Ben Hur dirigeant son char d’une poigne virile, voyageur perdu promenant sa musculature athlétique sur la Planète des Singes, flic au regard bleu acier dans le monde futuriste de Soleil Vert, il a terminé son parcours  à travers l’espace et le temps dans sa retraite de Beverly Hills.

 

Bon, il faut bien reconnaître qu’il avait perdu de son éclat et de sa mâle assurance sur la fin. Mes émois érotiques de gamin n’ont guère trouvé matière à se raviver en regardant ce papy trottinant qui fuyait devant les questions dérangeantes de Michael Moore dans ‘Bowling for Columbine’.

 

Et puis, évidemment, tout l’attrait sexuel du personnage fondait comme neige au soleil dès lors que l’on grattait un peu. Il avait bien commencé, pourtant, en militant pour les droits civiques de Noirs au début des années 60. 1224785999.2.jpgHélas, il a viré conservateur par la suite. Républicain confirmé (c’est son droit…), anti-avortement (ça le fait moins…), homophobe (ça passe encore plus mal, même avec du lubrifiant…), et, touche (tache ?) finale irrémédiablement glaçante : militant du lobby en faveur du port d’armes et président de la National Rifle Association de 1998 à 2003. Il avait démissionné alors qu’il commençait à ressentir les premières atteintes d’Alzheimer : pertes de mémoire, oubli des repères, cela aurait en effet pu être gênant sur un champ de tir.

 

Avant-hier dans l’émission radio de Rukier, ils ont résumé son parcours en ajoutant que son rôle crypto-gay dans Ben Hur, d’une part, et ses prises de position anti-homo d’autre part, étaient contradictoires. Bien, sûr, la question a été lâchée par un des chroniqueurs « C’est, quoi ‘crypto-gay’ ? ». Je crois même que c’était Rukier lui-même qui l’a posée. Il adore jouer les « homos pas branchés ». Alors, le spécialiste de service, j’ai nommé Stivy, se dévoue et étale sa culture pédée : « Ben ça veut dire qu’il y a des allusions voilées, à peine indirectes, à l’homosexualité ». Ebahissement général de l’assistance « Aaaah bon ??? Dans 'Ben Hur' ????»

 

Ben oui, il y a. C’est vrai que ce n’est pas évident au premier coup d’œil, mais après que j'aie visionné The Celluloid Closet, un excellent documentaire réalisé par Robert Epstein et Jeffrey Freidman en 1995, d'après un livre qu'avait publié Vito Russo en 1981, ça m'a crevé les yeux. Les créateurs américains devaient en effet à l’époque se soumettre aux règles très strictes du Code Hayes, un code de moralité cinématographique dont le but avoué était d'expurger le cinéma de tout élément incompatible avec la "bonne" morale. Les "perversions sexuelles", dont l'homosexualité faisait bien entendu partie, figurant en haut de la liste, les cinéastes et scénaristes devaient faire des prouesses pour tenter de contourner le règlement. Et offrir l'occasion aux spectateurs plus avisés de lire entre les lignes. Ou, plutôt, de voir entre les images. Gore Vidal, par exemple, qui a participé à l'écriture du scénario de Ben-Hur , raconte avec délectation la façon dont on avait élaboré une véritable scène de séduction entre Ben-Hur et Messala en cachant tout de cette intention à Charlton Heston, mais pas à Stephen Boyd. Les regards incendiaires que lance l'interprète de Messala au futur président de la NRA n'ont vraiment rien d'équivoque. Et valent aujourd'hui leur pesant d'or. Les plus rusés pouvaient ainsi s'amuser un peu, mais, de façon générale, les allusions à l'homosexualité de certains personnages étaient carrément supprimées.

719879612.jpg

Bon, tout ça pour dire, qu’entendre Charlton DECRYPTE par Stivy, ça fait un effet curieux. Ca me défrise, même.

Alors son parcours à lui, on en a plus vite fait le tour : ex lofteur, il a animé une émission sur Fun TV jusqu’à ce que Rukier le prenne dans la « bande » en 2002. Et puis il a joué au théâtre, dans une comédie écrite… par Rukier. Certaines mauvaises langues affirment qu’il a couché pour en arriver là.  Je me refuse à le croire. Pour moi, coucher avec Stivy, ça relève de la perversion sexuelle.

Et bien sûr, comme Charlton avec la NRA, Stivy a lui aussi une cerise sur le gâteau de sa brillante carrière : soutien actif à Nicolou pendant la campagne présidentielle. 

Reconnaissons-lui tout de même une certaine honnêteté : après avoir longtemps démenti toute rumeur sur son homosexualité, il a fini par faire son coming out lors de la parution du Manifeste pour l’Homoparentalité. Avant-hier les autres chroniqueurs le charriaient voluptueusement sur le fait qu’au cinéma on ne lui proposait que des rôles de gay, ce qui l’agace. « Mais enfin Stivy, il faut bien reconnaître que... » (sous-entendu, "qu’on ne t'engagerait pas pour le rôle de Ben Hur, -même et SURTOUT cryptogay !!- dans un remake !!!") et lui protesttait : « Ben quoi, ben quoi, chuis normal !! »

Non, mon grand, tu ne l’es pas. Pas quand on laisse derrière soi des citations du genre « Si je devais choisir entre la CGT et patron, je choisirais patron »

417684962.jpg

Cryptocon ?

Commentaires

Charlton c'était quand même quelque chose. Il puait le sexe ce mec. La scène dans Ben Hur où, quasiment à poil sur un radeau, il empêche l'amiral romain de se suicider... en l'enchaînant. On ne voit que lui, ses muscles secs, son torse bien dessiné, son pied nu crispé sur le bois, ses jambes qui n'en finissent pas... Un vrai héros romain.

Et puis il me semble que dans La planète des singes, il est encore pas mal du tout.

De toute façon, on s'en fout de ses opinions politiques. Le Charlton Heston qui nous intéresse c'est seulement l'icone hollywoodienne. Je ne vois pas qui actuellement a le même charisme sexuel, ah si peut-être M. James Purefoy (celui-là il me fait bader très sérieusement)

Écrit par : panama | 09/04/2008

Bon faudrait kanmème que je vois ce fameux Ben Hur, parce qu'à force de lire que ce truc est hyper sexe c'est furieusement tentant là !

Écrit par : Valérie de Haute Savoie | 09/04/2008

tu veux dire que, par comparaison, un homo affichant haut et fort ses opinions et sa sexualité pourrait aussi être crypto-straight? Waoouuuu, moi je trouve ça crypto effrayant ;-)

Écrit par : l'Elephant | 10/04/2008

pas d'accord avec Panama... Ben Hur c'est une chose. Mais la NRA et les armes qui se vendent comme des petits pains et qui causent tous les ans tant de drâmes, je trouve ça affligeant... c'est con d'être aussi conservateur -et xénophobe sur les bords-... C'est con, mais en tant qu'ex militant à Amnesty, ben moi, sa mort m'a fait moins d'effet que celle de Carlos...

Écrit par : anydris | 10/04/2008

Même si c'était un très bon acteur, il a mis son nom au service d'une "cause" que beaucoup condamnent... Il est parfois (souvent?) difficile, j'ai l'impression, de distinguer chez un homme public son talent de son engagement, qu'il soit politique ou autre. C'est bien dommage, car sa mort laissera toujours planer ces histoires d'armes...

C'est comme la Bruni... Son album est critiqué par ces mêmes qui l'ont porté aux nues, tout ça parce qu'elle a épousé le nain bling bling...

Ah la la...

Écrit par : Andesmas | 10/04/2008

@ Pan : Non, je m'en fous pas des opinions politiques de Charlton. Si Hitler avait été beau mec, ça ne t'aurait pas dérangé de coucher avec, toi ? Moi si.
James Purefoy te fait BADER ? Comme on dit en Provençal ? (Pour les non-initiés, "bader" ça veut dire "mater"). Alors pour vous expliquer, Pan il BADE, et après il MANTE. LOL....

@ Valérie : Ah tu n'as jamais vu Ben Hur ...? Grand Classique pourtant... Bon c'est vrai que ce n'est pas tout à fait le même registre que Fassbinder. Mais des homos on en trouve dans tous les genres...

@ l'Elephant : de quoi créer un crypto-blog....

@ Anydris : bien d'accord avec toi... de là à verser une larme sur Carlos (qui, m'avais-tu dit, a soutenu Nicolou), non, quand même pas...

@ Andesmas... oh, la POULE et son filet de voix... que ce soit en tant que chanteuse ou première dame, elle me passe à 25 km au-dessus de la perruque....

Écrit par : lancelot | 10/04/2008

Bon, ben moi, c'est comme Anydris et Andesmas, son engagement pro-arme le disqualifie ad vitam sur tout le reste...

Écrit par : Oh!91 | 11/04/2008

@ Oh!91 : décidément Pan' restera tout seul à tenir la permanence du fan-club Charlton... On lui apportera des oranges...

Écrit par : lancelot | 11/04/2008

Ouais moi idem. Le héros de Ben-Hur était tombé de son piédestal quand j'avais vu son attitude puante dans le doc de Moore.
Bon, la dernière fois que j'ai visionné Ben-Hur, je bandais pas encore pour les hommes. Faudra que je me le refasse tiens, ne serait-ce que pour :
1) étudier cette fameuse scène à connotation homo qui avait échappé à mon âme innocente
2) réchauffer mes nuits de célibataire de rêves érotiques

Écrit par : Fiso | 16/04/2008

@ Fiso : pour des rêves érotiques, il y a beaucoup d'autres films plus "directement excitants" que Ben Hur, tout de même... mais enfin, il faut bien saupoudrer tout cela sous un vague glaçage culturel... LOL

Écrit par : lancelot | 19/04/2008

Les commentaires sont fermés.