Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2008

The Gift

Tu avances à l’aveuglette, tu tâtonnes, tu ouvres des portes, tu regardes, tu refermes sans bruit.

Tu surfes, tu brasses, tu plonges par le fond, tu ouvres les yeux avidement.

Tu cherches, tu cherches, tu cherches quoi… ?

Tu ne sais pas.

 

 

Et puis, très rarement, quelquefois, sans savoir où tu es arrivé, tu sais : tu as trouvé..

Tu as poussé la porte, et tu n’as pas eu envie de la refermer.

Tu avances, doucement.

 

 

C’est beau, putain.

 

 

Douceur.

Gentillesse.

Emotion.

 

 

Tu t’asseois sur le banc, tu lis.

Des oiseaux sautillent  pas très loin, ils te regardent en penchant leur tête d’un air coquin : « Qui c’est çuilà ? Jamais vu par ici »

Odeur de chèvrefeuille, odeur de pin.

Des notes de piano dans le lointain.

Ca parle d’enfants, aussi. Le jardiner ici aime les enfants.

Douceur, tendresse.

Il y a des affiches de films que tu as vus, d’autres pas, mais il t’a donné envie d’aller les voir.

 

 

Et puis soudain, tu regardes l’allée sablée.

Pratiquement aucune trace de pas.

Tu es un des premiers à avoir pénétré dans le jardin.

Incroyable.

Peu de monde, presque personne, n’est venu ici avant toi.

 

 

J’ai trouvé une porte secrète.

Loin de la foule.

Loin de la cacophonie.

Loin des dessins embrouillés.

 

 

Je ne vais pas pouvoir rester longtemps, hélas. Le temps s’écoule dans ce monde-ci comme dans l’autre, le monde extérieur…

Avant de sortir, un dernier coup d’œil autour de moi. Fixer les impressions, s’enivrer des odeurs, sourire à la musique.

Je reviendrai, je reviendrai....

Merci, merci à toi.

 

 

Je ressors à regret

Mais dans ma main je serre fort la clé, le code magique.

Je viens de découvrir un nouveau blog.

 

 

885277918.jpg

.

11:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : blog

Commentaires

ah que j'aime cette description que tu fais. c'est tout à fait ça !

Écrit par : Joss | 13/04/2008

...et l'adresse est secrète ? Tu as peur qu'on y encombre l'allée sablée ?

Écrit par : Oh!91 | 14/04/2008

Oui, est-ce que l'on ne pourrait pas nous aussi y avoir l'accès? On ne te dérangera pas, on regardera juste discrètement derrière la porte, par le trou de la serrure... On serait discret, c'est promis!

Écrit par : Andesmas | 14/04/2008

nobody knows who i am
maybe you would understand
anybody knows what i am
down in a secret land

nobody knows how i try
not to tell another lie
anybody knows in the end
i'll find a secret land

i need you
i feel you
i can't live without you
so long

Sandra / Secret Land

Finalement je sais pourquoi je t'aime : parce que comme moi, sous des airs de gros dur, tu as un coeur de midinette.

Écrit par : panama | 14/04/2008

Je peux prendre mes nouvelles jumelles ? ...
joli voyage au pays d'un jardin secret, ça me fait souvent cet effet, et j'avoue j'adore ça, loin de certaines foules tout parait différent, autrement, ça peut changer au fil du temps, mais restera le souvenir de la première fois, unique.

Écrit par : Bougrenette | 15/04/2008

Génial ! Mmmm, j'adore ces ambiances de chasse au trésor !
;)

Lancelot, défricheur de talents :)
Garde-le précieusement, ton blog secret, et si le hasard nous y mène, nous ne troublerons pas ta quiétude.

Écrit par : Fiso | 16/04/2008

@Joss : merci ! On a dû visiter le même alors, toi et moi...

@ Oh!91 : Eh oui, tu me connais, j'ai horreur des mouvements de foule... Mes petits tuyaux secrets, j'accpete de les dévoiler, mas uniquement en petit comité...

@ Andesmas : Mais peut-être que tu connais déjà, qui sait...?

@ Pan' : Tu as raison sur le fait qu'on se ressemble. Ceci dit, est-ce être 'midinette' qu'aimer découvrir des beaux endroits bien planqués...?

@ Bougrenette : Ah les 'premières fois'. C'est vrai pour tout, y compris pour les blogs...

@ Fiso : j'aime ton idée de découverte par hasard... "Chasse au Trésor", lol... Est-ce que je ressemble à Philippe de Dieuleveult ...?

Écrit par : lancelot | 19/04/2008

Les commentaires sont fermés.