Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2008

Mugabe et Bestialité

 

 

« Qu’ils continuent à manifester leur opposition » a-t-il déclaré récemment en parlant des pays occidentaux s’indignant de cette élection-mascarade qui a eu lieu hier au Zimbabwe. « Ils ne nous empêcheront pas de continuer à exister »

 

 

C’est vrai, Monsieur Mugabe. Vous continuez à exister comme la preuve vivante du déni de démocratie. De la honte d’un pays malade de son gouvernement. Du symbole vivant de ce que tout pays civilisé doit éviter à tout prix. Du despotisme éternel. De la dictature et de la torture érigées en système pérenne.

 

 

Certains responsables du mouvement adverse (le MDC, mouvement pour le changement démocratique) ont  été accusés de trahison pour atteinte aux intérêts de la nation. « Des pantins pathétiques » selon le dictateur.  Tsangirai,  candidat adverse, Tendai Biti, le secrétaire général, ont déjà été interpellés, arrêtés. Tasngirai a été relâché. Tout de même. Il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin, et trop ouvertement.

 

 

Face aux critiques des pays occidentaux, Mugabe martèle que « plus jamais le Zimbabwe ne doit repasser sous la coupe de l’homme blanc ». Ben voyons, comme c’est commode. Après la dictature coloniale blanche, tout despotisme noir sera excusable, pourvu qu’il ait à sa tête le Président sortant, ça va de soi. Blanc contre noir, ça fait oublier démocratie contre totalitarisme. Ca simplifie le débat.

 

Quant aux malheureux qui oseraient s’abstenir au scrutin, on les en décourage. Les citadins sont libres de ne pas aller voter. Mais dans la brousse, tout le monde le saura. Si les ruraux restent chez eux, ils peuvent craindre pour leurs femmes et leurs enfants. Les manœuvres d’intimidation de la population ces jours-ci ont suivi les enlèvements, assassinats et mutilations des responsables politiques du MDC au cours des dernières semaines.

 

 

84 ans, et au pouvoir depuis 1980. Mugabe peut être fier de son bilan magistral : inflation à plus de 100000 %, taux de chômage à plus de 80%. Pas étonnant que la population effectue des  exodes massifs et quotidiens vers l’Afrique du Sud pour aller y trouver de quoi subsister.

 

 

Accessoirement, les prises de position xénophobes et homophobes du « président » l’avaient aussi amené à déclarer en 2002 : « les homosexuels sont pires que les chiens et les porcs ».

 

 

Eh bien, Monsieur Mugabe, je préfère être un citoyen pire qu’un chien ou un porc, mais respectueux de la démocratie, plutôt qu’un despote hétérosexuel tortionnaire et sanguinaire. Mes pratiques sexuelles, toutes canines et porcines qu’elles puissent être, ne font couler le sang de personne.

12:46 Publié dans Mes humeurs | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : zimbabwe, mugabe

Commentaires

Il t'a répondu ?
;-)

Écrit par : christophe | 28/06/2008

D'accord sur tout ce que tu écris. J'allais le dire quand j'ai entendu sur cette page des commentaires cette voix de femme proposant une consultation de voyance gratuite. Qu'est-ce que c'est que ça?De la pub? Es-tu au courant?

Écrit par : calystee | 28/06/2008

Désolé. De retour sur mon site, il y avait la même chose. Ca venait de chez moi.
Donc, je trouve ta colère très saine et souscris entièrement au contenu de ton billet. Le pire, c'est qu'on a vraiment l'impression que plus personne ne peut rien. Il est loin, l'esprit de la SDN ou de l'ONU.

Écrit par : calystee | 28/06/2008

@ Christophe : apparemment non ! Puisque tu étais le premier à commenter cette note ! A moins que "Christophe" ne soit le pseudonyme de l'attaché de presse du tyran ...??? Au vu de ton blog, j'ai de sérieux doutes dans l'autre sens, tout de même... tu n'as pas l'air d'un mec à soutenir "ça"...

@ Calystee : LOL... Chez MOI, une voix de femme??? OUH quelle horreur.... Et en plus, je ne crois pas aux voyantes ! Des fantômes sur mon blog ??? CIEL ! Tu m'as rassuré avec ton deuxième message...

En ce qui concerne l'ONU, suite à l'intervention américaine en Irak malgré l'opposition de certains pays (dont la France), je rejoins de plus en plus (sur ce point !) l'avis du Général de Gaulle lorsqu'on lui en parlait : "L'ONU...? Ah oui, ce 'machin'..." Je suis très loin d'être gaulliste mais avec du recul je trouve qu'en l'occurrence son mépris était très bien fondé.

Écrit par : lancelot | 29/06/2008

Si seulement il y avait du pétrole au Zimbabwe. Alors non, et qui s'en préoccupe ? Personne.

Écrit par : Olivier Autissier | 29/06/2008

@ Olivier : Un peu comme au Tibet !
Tu ne savais pas, après avoir écrit ton commentaire, en cliquant sur "Envoyer", hier soir, que...
Voir ma note suivante.

Écrit par : lancelot | 30/06/2008

Les commentaires sont fermés.