Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2008

Pédés, foot et échographies...

S’il y a bien un truc qui est saoulant, pour un homo vivant dans un monde majoritairement hétéro (et particulièrement au travail) ce sont les discussions sur le déroulement des grossesses, les accouchements, les bébés qui dorment mal la nuit, et ce qu’il faut leur donner à manger ou pas, ou s’il faut les allaiter ou pas, ou l’opportunité de les mettre en crèche ou chez une nounou, enfin tout ça quoi…

Le seul sujet de conversation que je trouve  ENCORE PIRE et que je fuis comme la peste, c’est les pronostics et les commentaires sur les matches de foot…. Mundial, Euro, les qualifications, les sélections, des équipes, des joueurs, patin couffin… j’y comprends rien et ça me gave la glotte, ça me fait suprêmement chier, je me demande comment on peut se passionner pour des trucs pareils. Je connais certains pédés qui adorent le foot. Je sais pas comment ils font. Pour moi c’est le summum de la Beauferie et du Soporifique… Bref…

Dans le monde des hétéros, coincé entre le salon, où les pères de famille boivent de la bière sur leur divan en hurlant « OUééééé !!! » à chaque but marqué par l’équipe aimée, et la salle à manger où les mères, touillant rêveusement leur café, décrivent la consistance du caca de Chloé 6 mois, et la liste des aliments qui font vomir Enzo 5 ans, le pauvre pédé invité n’a plus qu’à se replier dans la chambre du fils aîné, ado bougon (mais Choupinou quand même...) de 15 ans, qui fait la gueule parce qu’il n’aime pas non plus le Foot (tiens, c’est bon signe, ça…), et essayer de jouer les grands frères et lui soutirer quelques confidences, tout  en louchant sur le foutoir de son bureau en espérant y apercevoir le dernier numéro de Têtu, planqué sous des cours de physique….

Avant-hier soir, TiNours était invité  à un pot de départ chez une collègue de travail. Je n’y étais pas, mais il m’a raconté sa soirée au retour. Une vingtaine de gens, tous très sympas pour la plupart. Bonne bouffe, bonne ambiance, jusqu’au moment fatidique où une femme enceinte a dévoilé son état aux autres. Blabla ça se voit pas, blablabla tu nous l’avais caché, blablablabla c’est pour quand, etc. Il écoutait ça d’une oreille (très) distraite, tout en discutant avec son voisin de table, le (paraît-il) très charmant et sexy frère de la collègue en question (35 ans, militaire célibataire, humm j’ai raté ça) quand tout à coup il fut vite ramené aux choses  IMPORTANTES. Il a vu une pochette atterrir sur son assiette : kézako ? Il ouvre… eh ben c’était l’échographie, msieurs dames ! Ca circulait de convive en convive… Il l’a tendue du bout des doigts à son voisin, qui l’a immédiatement repassée à côté, sans l’ouvrir.

Cette histoire est très courante. Je me souviens d’une prof de gym, au lycée où je bossais avant, qui avait fait circuler son échographie à elle à la cantine, parmi les profs attablés, histoire de leur ouvrir l’appétit.

L’échographie…. Je vous demande un peu... Et les nanas font ça sérieusement et sans plaisanter. Il y en a aussi qui après avoir filmé leur accouchement, en font des projections aux invités ! Si si ! TiNours l’a aussi vécu, une autre fois ! C’est pas sorti d’un roman de Stephen King. La vérité vraie, je vous dis.

Entendons-nous bien : j’adore les enfants, j’aime jouer avec eux dans les réunions entre amis, et je comprends très bien qu’on montre des photos d’un mignon boudchou qui vient de naître, ou des clichés de vacances. Je ne veux surtout pas non plus dire qu’une échographie, c’est dégoûtant. Surtout pas. C’est la vie, et je comprends très bien l’émotion véritable que doivent ressentir deux parents en voyant pour la première fois celle de leur enfant à naître… mais de là à aller exhiber ça à des invités, je trouve ça nul. Ne parlons pas du film d’un accouchement ! Est-ce qu’il vous viendrait, à vous, l’idée de brandir pour des amis en visite des radiographies mammaires ou prostatiques ? Ou bien le film de vos ébats de la nuit où vous avez décidé d’essayer le tourniquet chinois, ou la brouette irlandaise ? Moi non. Il n’y a pas de réelle différence. Un enfant sur le point de naître, c’est beau, c’est émouvant, c’est vrai. Mais c’est intime. Si j’en avais fait un, je n’aurais certainement pas fait circuler ses photos « in utero » dans un cercle d’amis, entre les apéricubes, les cacahuètes et le porto.

Enfin, bon… Comme me l’a fort justement dit un copain un jour : « Tu ne sais pas ce que c’est… écrase… » Un argument imparable, en effet.

Bon il est où, Kevin ? Dans sa chambre, en train de dialoguer sur MSN avec ses copains du lycée ? J’y vais !  Il m’avait proposé de me montrer les photos de ses potes du club d’athlétisme… Non, non ne vous dérangez pas, je connais le chemin… Appelez-nous quand vous servirez le dessert…

08:59 Publié dans Mes humeurs | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : échographie, foot

Commentaires

Les échographies, franchement cela ne me dérange pas, je ne vois en général rien.
Pour ce qui est de l'accouchement, je n'aurais vraiment pas aimé que me filme à ce moment là et surtout surtout pas le diffuser ensuite... surtout pas grand dieu !
Rassures-toi, certains hétéros fuient comme la peste les conversations couche and co.

Écrit par : Valérie de Haute Savoie | 29/06/2008

Tout mon soutient. C'est vrai que c'est un peu pénible. Mais, imagine l'inverse : une réunion d'homo avec un hétéro où ne parlerait que de sujets gays (au hasard la gay pride, le sommaire de têtu plage, etc). Il s'ennuierait aussi.

Concernant l'ado de 15 ans, ... Attention à la sortie de route !

Écrit par : Farfalino | 29/06/2008

j'espère simplement que l'auteur du "Tu ne sais pas ce que c’est… écrase…" à également le bon sens de ne pas s'exprimer sur les sujets qu'à son tour, il ne connaît pas... par exemple en ces temps de gay pride, toujours riches en commentaires pas forécement éclairés.

Écrit par : Joss | 29/06/2008

@ Valérie : Ben ce n'est pas la PHOTO de l'échographie en soi qui me dérange. Comme je te l'ai dit, l'aspect médical ou clinique ne me "dégoûte" pas du tout. C'est simplement la démarche que je trouve grotesque.
Oui, je sais ! Heureusement que tous les hétéros ne font pas pareil !!

@ Farfalino : La différence c'est que statistiquement, c'est plus souvent l'homo qui se retrouve chez les hétéros que l'inverse !
Ta remarque concernant la situation inversée est très juste, à un détail près. Sans vouloir "prêcher pour ma - notre !- paroisse", nous les homos, du foot et de la layette, on doit en bouffer à longueur de journée, à la télé, à la radio, dans la rue, dans les pubs, ET bien sûr chez les amis, sans rien dire. Inversement, les sujets de conversation des homos, on ne peut pas vraiment dire que ça harcèle les hétéros jusque dans leur sommeil. Alors SI ça leur arrive une fois par an, ils peuvent faire un effort, voire s'intéresser à la nouveauté...

Concernant ma possible "sortie de route" sur les ados de 15 ans : LOL, t'en fais pas ! D'abord la scène que je décris n'est qu'une boutade, pas un phantasme. Ensuite, si ça arrive, il est bien évident que le Kevin Choupinou que j'ai évoqué, je me contenterais de le caresser avec les yeux. Enfin, des ados de 15 ans (et plus) j'en côtoie quotidiennement dans mon métier ! J'ai eu le temps de me "blinder" face aux charmes juvéniles... Et je préfère de TRES LOIN, comme "valeurs sexuelles" les mecs ayant dépassé la trentaine...

@ Joss : Le mec en question est un mec très sympa mais très provocateur... Il n'a aucun préjugé contre les homos (la preuve, on les côtoie régulièrement, lui, sa femme et leurs enfants) mais il est vrai qu'il serait susceptible de lancer des piques sur la gay pride ! Ne t'inquiète pas... Sur ces sujets-là, on sait, TiNours et moi, le mettre en boîte de façon plus intelligente qu'avec un bête "Tu ne sais pas ce que c'est... écrase".
Gay forever !!! Proud to be gay ! Gay is beautiful ! Yesssss !

Écrit par : lancelot | 29/06/2008

Je FUIS littéralement ce genre de situation.... quand elles surgissent, je me réfugie dans un silence intégral synonyme d'un dialogue intérieur intense et d'une recherche onirique approfondie, puis je disparais au fur et à mesure de la scène, jusqu'à ce qu'il semble tout à fait naturel que je m'éclipse totalement dans un écran de fumée. Ou alors, ce qui est plus probable, je sors une HENAURME connerie pour détourner la conversation. Troisième option, je me saisi du plateau de cacahuètes et je fais la tournée des invités en cherchant une conversation dans laquelle je puisse m'intégrer. le problème, c'est que je suis à l'âge où toutes mes copines enfantent... pfff, après on va dire que je ne fréquente que le Marais, mais c'est parce que la démographie m'y pousse msieurs-dames, c'est pas ma faute. AAAAAh et Kevin, le fameux... attend qu'il ait 18 ans celui là.... ça va être sa fête à la récré. Pour mercredi bichon, je peux pas encore te confirmer, c'est l'anniversaire du Prince Charmant et je ne sais pas s'il fait quelque chose. Je te tiens au courant.

Écrit par : L'Elephant | 30/06/2008

Il y a AUSSI des gays qui adorent le foot. Et le rugby. Et le tennis. Et les jeux olympiques. Tout ça sur cette put*** de télé de merd***.

Y a pire que le truc de l'échoraphie tu sais : c'est quand le sujet déborde sur les séances d'épilation. Alors là, c'est à gerber direct.

Écrit par : panama | 30/06/2008

@ L'Elephant : Tu dois te tromper. Mon anniversaire c'est en janvier, le 10 exactement.

@ Pan' : Pauvre JM ! Tu le fouettes et tu l'épiles ensuite pour le punir de son mauvaais goût télévisuel....?

Écrit par : lancelot | 30/06/2008

@lancelot: je parlais du Prince Charmant, mon cher, alors que toi tu es le Roi... ne confondons pas :o)

Écrit par : L'Elephant | 01/07/2008

@ l'Elephant : Subtile pirouette... Je n'en attendais pas moins de toi... Le "Roi Charmant", ça fera bien sur mes futurs CV, ça... ;-))
Bon alors, petit gredin, pour mercredi, tu choisis qui, en définitive, le Prince ou le Roi ? Je me doute de la réponse, mais enfin bon... Autant vérifier jusqu'à la dernière goutte...

Écrit par : lancelott34 | 01/07/2008

Les commentaires sont fermés.